« Le perroquet affolé » rentre à la maison

« Le perroquet affolé » rentre à la maison

« Le perroquet affolé » rentre à la maison 750 562 Château Cantenac Brown

Le retour à la maison du perroquet affolé

Petit-fils du fondateur de Cantenac Brown et peintre naturaliste de renommée, John Lewis Brown s’illustre au milieu du 19ème siècle avec ses peintures animalières virtuoses. C’est lors de la mise en vente de tableaux et dessins anciens le 19 octobre dernier, place Vendôme que la maison Rouillac dévoila sa collection d’oeuvres d’art parmi lesquelles comptait l’une des compositions de l’artiste bordelais : Le perroquet affolé.

Des plumes et des poils en folie

Un perroquet ara pourchassé par quatre chiens, un chat angora à la poursuite d’un peon, mêlant plumes et poils la scène de chasse est pour le moins inattendue. Si l’artiste dépeint avec réalisme les attitudes, le pelage et les plumes des différents animaux, il s’attache davantage à mettre en lumière la fougue de la scène à travers une tournade de lignes et couleurs entremêléEs.

Cette composition animalière n’est pas sans rappeler une autre toile de l’artiste : « Le jour de sortie des pensionnaires ». Présentée au Salon en 1865, cette seconde oeuvre mets en scène un homme entourée de perroquets et d’un chien.

C’est le Château Cantenac Brown lui-même qui fit l’acquisition de ce tableau de plus de deux mètres. Après plusieurs années loin de ses terres natales, l’oeuvre retourne chez elle.

« La boucle est bouclée, il revient à la maison »

Commissaire priseur de la vente aux enchères

Logo Château Cantenac Brown

Préférences de confidentialité

Nous utilisons des cookies afin de réaliser des statistiques anonymisées de fréquentation de notre site. Pour en savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles, vous pouvez consulter la page dédiée.

Nous utilisons des cookies à des fins statistiques. En cliquant sur OK, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez en savoir plus et paramétrer vos cookies manuellement.